La vallée de la Somme

 

Un potentiel environnemental et touristique...

 

La baie de Somme a longtemps été le principal attrait touristique du département. A ce titre, elle bénéficia d’une attention particulière : constitution d’une réserve naturelle, promotion du domaine du Marquenterre, création d’une maison de l’oiseau, convergence d’activités menées par de multiples associations de protection de la nature… sans oublier la décentralisation de l’université Jules verne avec l’implantation d’une antenne et de laboratoires implantés in situ.

 

Depuis quelques années, les collectivités locales et territoriales investissent – et ce n’est que justice - dans l’arrière-pays. La Vallée de la Somme, véritable colonne vertébrale du département  est devenue un centre d’intérêt et de multiples projets ont pu se concrétiser comme le "Grand Projet Vallée de Somme"...

Ainsi, le Conseil Général de la Somme mène  dans le cadre de ce « Grand Projet » une politique d’aménagement des sites « naturels », développe les bistrots de pays, restaure les maisons éclusières, etc.

 

 

Notre sélection vidéo :

Grand projet vallée de Somme : Site web : http://www.somme.fr/grand-projet-vallee-somme

La Baie de Somme vue du ciel : Site web : https://youtu.be/ffhm-h9S1cw

 



SAINT-ACHEUL (AMIENS) et CAGNY Garenne (Somme) : Des sites préhistoriques de référence, mondialement connus et régulièrement visités...

 

Amiens a accueilli du 30 mai au 4 juin 2016 le 28 ème congrès préhistorique de France qui avait pour thème "la préhistoire de l'Europe du Nord-Ouest", une occasion pour les deux cents congressistes de découvrir ou redécouvrir les sites préhistoriques classiques de notre département...

 

Reportage ci-dessous: Présentation du site quaternaire de Cagny-Garenne (Photos B. Bréart)

 


 

Le jardin archéologique de Saint-Acheul

 

Je vous invite à visiter le site de Saint-Acheul, mondialement connu notamment par les préhistoriens et les collégiens lorsqu’ils abordent certes trop rapidement, l’étude de la préhistoire.

De nombreuses carrières exploitées au XIXème, avant que ne se développe l’urbanisation de ce quartier ont livré de nombreux vestiges préhistoriques qui ont permis d’établir les grandes phases de la chronologie. Le front de taille d’une de ces carrières a été préservé et bénéficie d’ailleurs d’une protection au titre des monuments historiques. Elle est aujourd’hui présentée et commentée. Pour y accéder, vous emprunterez un long cheminement ponctué de repères chronologiques qui vous permettra de mesurer l’ampleur des temps préhistoriques.

 

Photos B. Bréart
Photos B. Bréart