Vallée de la Préhistoire et… de l’archéologie

 

La vallée de la Somme sera également la vallée de l’archéologie. Cette vallée peut également revendiquer une place majeure dans l’histoire et l’évolution de l’archéologie.

 

 

Texte en préparation

 

Notre sélection vidéo :

Site Web : https://youtu.be/8BJKlaYsRbo


 

Le domaine de Samara (LA CHAUSSEE-TIRANCOURT, Somme)

 

Le Conseil Général de la Somme a d’ailleurs retenu ce thème pour se lancer dans la réalisation de plusieurs aménagements…

 

Une autre visite s’impose, non loin d’Amiens (à une quinzaine de kilomètres à l’ouest, au bord de la Somme) : Le Domaine de Samara consacré à l’archéologie picarde, est implanté au pied du célèbre oppidum celtique de La Chaussée-Tirancourt. Le visiteur sera confronté à ce qu’il convient d’appeler aujourd’hui « l’archéologie vivante » : Aux abords de reconstitutions, grandeur nature, d’habitats néolithique, protohistorique, gaulois, des expérimentations sont présentées régulièrement au public, à partir des informations livrées par les recherches (taille des outils en silex, fabrication de céramiques, travaux métallurgiques, fonctionnement de fours de potiers, de fours à sel, etc..)


 

L’archéologie aérienne en Picardie

 

 

Texte en préparation


Notre sélection vidéo:

 

Site web : https://youtu.be/wgoodZOWYAo

Site web : https://youtu.be/tm9366bTW3M

 


 

 

Roger Agache et Bruno Bréart. 

Atlas d'archéologie aérienne de Picardie. Le bassin de la Somme et ses abords à l'époque protohistorique et romaine. Amiens, Société des Antiquaires de Picardie, 1975. In-fol., 164 pages, illustrations et cartes hors texte en deux fascicules. 


 

 

Compte-rendu de Robert FOSSIER (Bibliothèque de l'école des chartes  Année 1978  Volume  136  Numéro 1  pp. 233-234)

Lien Web : http://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_1978_num_136_1_450125_t1_0233_0000_3

 

Archéologie et histoire de l'art. Roger Agache et Bruno Bréart. Atlas ď archéologie aérienne de Picardie. Le bassin de la Somme et ses abords à l’époque protohistorique et romaine. Amiens, Société des Antiquaires de Picardie, 1975. In-fol., 164 pages, illustrations et cartes hors texte en deux fascicules.

 

« Un extraordinaire instrument de travail vient d'être mis o, la disposition des historiens de la France du Nord, « antiquaires ь certes, mais médiévistes aussi, tant l'histoire de l'habitat ou des terroirs est continue sur nos grandes plaines céréalières. Après quinze ans de survols et de contrôles, et la publication de plus de dix articles ou recueils préalables, Roger Agache offre un 234 BIBLIOGRAPHIE répertoire alphabétique et un atlas des structures repérées par avion sur le territoire du département de la Somme et quelques cantons voisins ; cette publication somptueuse — • certaines photographies en couleurs sont de véritables tableaux — précède la publication de sa thèse sur La Somme préromaine et romaine d'après les prospections aériennes à basse altitude qui présentera une typologie de l'habitat prémédiéval. Le répertoire est classé par départements pour tous les sites repérés, avec les indications de localisation, de taille, de structure nécessaires à leur interprétation ; les très beaux relevés de Bruno Bréart explicitent les ensembles importants ; 193 photographies, certaines à pleine page, accompagnent l'ensemble. Un deuxième fascicule réunit les dix-huit cartes au 1 /50 000 de l'Institut géographique national sur lesquelles ont été exactement placées les structures : les signes conventionnels utilisés s'efforcent de rappeler les « dominantes » des formes observées ; leur présentation en est particulièrement élégante et la lecture aisée. Roger Ag'ache a renoncé à présenter une « carte inventorielle de base », où auraient figuré tous les témoignages retenus par les textes ou toutes les trouvailles faites au sol, comme le prévoit la Tabula imperii Romani, ou comme oh l'a esquissé eh Angleterre, en Belgique ou en Italie. Il estime qu'outre les risques d'erreurs et les incertitudes, l'inégalité d'intérêt dans ces données nuirait à l'homogénéité du bagage documentaire : il ne s'agit donc ici que de ce que Pavioh a révélé. La moisson est prodigieuse : certaines cartes couvrant le Santerre, le sud d'Amiens ou la haute Somme sont, à cet égard, une mine de renseignements pour l'histoire des campagnes médiévales. Naturellement, Roger Agache est bien conscient que les zones vides ne sont peut-être que les zones défavorables à la prospection ; il n'ignore pas que les itinéraires retenus sont ceux qui laissèrent des traces au sol et non tous ; il sait que les enclos protohistoriques innombrables sont de destination comme de datation discutables. Mais c'est précisément le rôle d'un tel atlas que d'offrir au spécialiste la matière brute à traiter ».

Robert Fossier.

Biaise de Montesquiou-Fezensac. Le trésor de Saint-Denis. [2 :] Documents divers, avec la collaboration de Danielle Gaborit-Chopin. Paris, Picard, 1977. In-4°, xvi-599 pages.

Biaise de Montesquiou-Fezensac et Danielle Gaborit-Chopin. Le trésor de Saint-Denis. [3 :] Planches et notices. Paris, Picard, 1977. In-4°, xii-171 pages, 114 planches.

On avait ici même, en 1975, signalé la publication du premier des trois volumes dans lesquels le comte de Montesquiou livrait le fruit

 

 


 

Roger Agache et Bruno Bréart, Atlas d'archéologie aérienne de Picardie. Le bassin de la Somme et ses abords à l'époque protohistorique et romaine

Compte-rendu d' Henri Paul Eydoux Henri Paul (Bulletin Monumental  Année 1976  Volume 134  Numéro 3  p. 273)